Avec François Hollande : les emplois francs

10 avril 2012

Les discriminations à l’embauche proviennent du nom de famille, du faciès, et bien souvent du lieu d’habitation. Un CV issu des quartiers populaires a 7 fois moins de chances en moyenne de passer ne serait-ce que la barrière de la convocation au premier entretien d’embauche. Quand certains quartiers populaires subissent des taux de chômage des jeunes hommes de moins de 25 ans de 50%, ou de 60% dans les Outremers, notre République se doit de trouver des réponses et de lancer des politiques publiques adaptées pour répondre aux problématiques des quartiers populaires, urbains comme ruraux.

Pour mettre fin à ces discriminations et lutter contre le chômage des jeunes des quartiers populaires, François Hollande mettra en place des « emplois francs », exonérant de cotisations sociales les PME employant des jeunes habitant dans les zones Franche urbaines, ainsi que l’anonymat du CV pour passer la barrière du premier entretien d’embauche.

Enfin, favoriser les créations d’entreprises dans les quartiers populaires est une priorité, elle sera permise par la création d’une filiale de la Banque publique d’investissement dédiée à ces quartiers. L’objectif est de permettre à tous les jeunes des quartiers de trouver les financements nécessaires à la création et au lancement de leur activité, créatrice d’emplois non délocalisables. Enfin, les PME locales seront enfin mises sur un même pied d’égalité que les grands groupes industriels lors de l’attribution des marchés publics en France, en instaurant des clauses en matière d’emplois locaux dans le critères d’attribution de ces marchés par les mairies, conseils généraux, etc.

Réagissez